Skip to content

Cédric Merland : Choix de textes

juin 23, 2017

peut-être l’océan
après tout
les heures perdues dans
l’absence de soi
le regard inachevé

***

comme des heures incomplètes
se joindre aux images
aux parfums
à tous les visages croisés
retrouver
son enfance
peut-être

***

dans la rue des heures
plus tard
malgré le soleil le silence
se perdre et aimer
toutes ces choses
qui ne durent pas

***

bien sûr son visage
dans le miroir
le feu de la cigarette
qu’elle porte à ses
lèvres

retourner au silence

***

à ses heures perdues
il lui arrive de
prendre le train
jusqu’à l’océan
échapper au silence
sourire
un peu

Cédric Merland, extraits de À ses heures perdues (manuscrit en cours)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :