Skip to content

La revue Souffles (1966-1973) – Espoirs de révolution culturelle au Maroc

mai 14, 2013

Créée à Rabat en mars 1966 par un petit groupe de jeunes poètes francophones, la revue Souffles a été, tout au long de ses sept années d’existence, une tribune singulière dans le paysage de la presse marocaine, en évoluant du laboratoire d’écriture, où les lecteurs découvrirent notamment Tahar Ben Jelloun ou Mohammed Khaïr-Eddine, vers l’engagement culturel et politique. Kenza Sefrioui  nous propose de la redécouvrir,  en  publiant ‘’La revue Souffles (1966-1973) – Espoirs de révolution culturelle au Maroc’’  aux Editions du Sirroco. Elle a présenté son livre vendredi 3 mai au Carrefour des Livres à Casablanca.

1er-couv-Souffles

 

Entretien 

La Nouvelle Tribune: D’où vous est venue l’idée d’écrire un livre sur la revue « Souffles » ?

Kenza Sefrioui : A l’origine, ce travail est ma thèse de doctorat en littérature comparée, que j’ai soutenue à l’Université Paris IV – Sorbonne en juin 2010. Cette revue est très importante dans l’histoire contemporaine du Maroc, que ce soit pour son apport à la modernité littéraire et artistique ou pour son apport politique : elle a été la tribune du mouvement marxiste-léniniste, dont les anciens militants sont aujourd’hui, pour la plupart, des acteurs importants de la société civile,  et les questions qu’elle a posées concernant le projet politique et culturel pour le Maroc sont toujours d’actualité. Il m’a donc semblé nécessaire de rendre accessible mon travail. C’est pourquoi je l’ai totalement réécrit pour en faire ce livre.

.
.
Lire la suite ici

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :