Skip to content

CONFÉRENCE AUTOUR DE JEAN SÉNAC Un poète et militant d’excellence

mai 13, 2013

Source L’expression.dz 11/05/2013



Lors d’une conférence au Centre d’études diocésaines sous le thème ´´Politique et poétique dans l’oeuvre de Jean Sénac´´, Hamid Nacer Khodja a annoncé qu’un ouvrage comportant des poèmes inédits de Sénac devrait paraître en octobre 2013 chez un éditeur français.
En Algérie, un recueil de textes critiques intitulé ´´Tombeau pour Jean Sénac´´, publié par les éditions algériennes Aden sera disponible au prochain Salon international du livre d’Alger.
Le professeur de littérature à l’université de Djelfa a, par ailleurs, déploré l’échec des tentatives de réédition en Algérie de recueils du poète en raison du refus de Gallimard de céder les droits de publication, notamment pour le recueil ´´Avant-corps´´ paru en 1968.
La réédition en Algérie des ´´classiques´´ algériens en particulier, se pose depuis quelques années, des éditeurs français refusant de céder les droits d’édition de ces auteurs dont les oeuvres sont proposées en Algérie à des prix élevés.
Lors d’une visite de travail en Algérie en septembre 2012, la ministre française déléguée à la francophonie, Mme Yamina Benguigui, avait assuré de son soutien à des ´´solutions´´ pour permettre la réédition en Algérie des oeuvres d’auteurs algériens de langue française, édités en France. M.Nacer Khodja a, en outre, saisi l’occasion de cette conférence consacrée en grande partie à l’engagement de Jean Sénac en faveur de l’indépendance de l’Algérie, pour rappeler l’intérêt que suscite l’oeuvre du poète chez de jeunes universitaires algériens, à l’exemple d’une thèse de doctorat en langue arabe en cours de préparation à l’université d’Alger. Il a également regretté qu’aucun établissement ou rue en Algérie ne porte le nom de Jean Sénac, alors que ce dernier a été ´´un fervent militant de l’indépendance´´ de l’Algérie dès le 1er novembre 1954. Il rappelle, à ce propos, le rôle joué par Jean Sénac durant la guerre de libération, en participant à l’impression clandestine du journal El Moudjahid, chez son éditeur Subervie, et en multipliant conférences et publications (Le Soleil sous les armes, 1957). Ce spécialiste de Jean Sénac rappelle aussi que le poète a été de par ses écrits et ses émissions radiophoniques ´´un historien des lettres et des arts algériens´´ qui a permis à des auteurs, comme Mouloud Feraoun de publier leurs premiers textes. Né le 29 novembre 1926 à Beni Saf (Oran), Jean Sénac est l’auteur d’une oeuvre poétique riche dans laquelle il a exalté l’ ´´amour et la révolution´´. Ami de du poète français René Char et d’Albert Camus avec qui il avait rompu durant la guerre de libération pour divergences politiques, Sénac a, en plus de son engagement pour l’indépendance de l’Algérie, travaillé à la promotion d’un art et d’une littérature spécifiquement algériens. Jean Sénac est mort, assassiné, le 30 août 1973 à Alger.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :