Skip to content

Quinze ans de prison pour le poète qatarien Mohammed al-Ajami

avril 17, 2013

Source : Points chauds



Le poète qatarien Mohammed al-Ajami a été condamné en appel, en février dernier à Doha., à 15 ans de prison Il avait écopé de la prison à vie en première instance pour un poème évoquant les printemps arabes.
Le poète était accusé d’incitation à renverser le régime en place au Qatar et d’insultes à la famille royale. C’est avec un regard plein d’incompréhension et de colère que le poète Mohammed al-Ajami est sorti de la salle du tribunal ce lundi 25 février matin, menottes aux poignets.
«Nous sommes tous la Tunisie face à une élite répressive» : prison à vie pour un poète qatarien Pour son avocat, Me Najeeb al-Nuaimi, quinze ans de prison, c’est un choc : « Je suis très surpris.
C’est une erreur judiciaire, parce qu’il n’y a aucune preuve solide. J’étais vraiment confiant en appel, parce qu’il n’y avait vraiment aucune raison pour que la Cour le condamne à nouveau à la prison à vie, ou à une autre peine de prison… D’où sont venues ces 15 années ?
Je ne sais pas ! Mon client n’a rien fait. Il ne s’attendait pas du tout à ça ce matin parce que pour lui, c’était le pire des scénarios : rester en prison. Je vais me pourvoir en cassation bien sûr. D’abord je dois recevoir le jugement pour savoir exactement sur quels faits la cour s’est basée pour le condamner à 15 ans de rétention. La cour, ce matin, a simplement déclaré : ‘Mohammed al Ajami, condamné à 15 ans de prison’, point final, sans donner aucune raison ».
Me Najeeb al-Nuaimi va donc saisir la Cour suprême pour un dernier recours. Il est également très probable selon lui, que l’émir du Qatar prononce une grâce d’ici quelques mois. Mohammed al-Ajami avait été arrêté le 16 novembre 2011 pour un poème saluant l’avènement des « Printemps arabes ». Il exprimait l’espoir que les révolutions atteignent les monarchies du Golfe. Il avait été condamné en première instance à la prison à perpétuité en novembre 2012 pour « atteinte aux symboles de l’Etat et incitation à renverser le pouvoir ».
Cette condamnation avait été vivement dénoncée par l’ONU et plusieurs organisations des droits de l’homme, surtout que le Qatar, par le biais de sa puissante chaîne satellitaire Al-Jazeera, se fait l’écho au niveau international des soulèvements anti-gouvernementaux

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :