Skip to content

André Chenet : Secret Poème

février 5, 2013

6a00d8345167db69e2017ee6581291970d-800wi
.
.



D’où me répondrai-je
d’une rive à l’autre
déficient déjà à l’orée des pianos ?
Je me déploie avant la fin du voyage
je goûte des fruits mûrs
je mange mes lèvres en me retournant la langue
transmute des mains que je serre
en fervents transports d’être à être
J’habite celles qui me caressent
il fait un temps de pluie d’étoiles filantes
J’étudie des conjectures
plus bizarres les unes que les autres
Je déraille je m’entortille
entre une défaillance et un oubli
qui sait l’harmonie qui s’y retrouvera
car la plaie est profonde
le chagrin la cimente
un chant d’oiseau l’affûte
J’ai perdu une clé d’argent
dans les herbes hautes du printemps.

.
André Chenet, Secret Poème, II, Éditions Chemins de Plume, Collection Un poète/Une voix, 2012, pp. 14-15.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :