Skip to content

Questions sur la poésie (par Laurent Grisel)

janvier 24, 2013


Réponses aux questions d’une amie, Eloisa del Giudice, après sa lecture des Misères et malheurs de la guerre d’après Jacques Callot, noble lorrain.

Qu’est-ce que la poésie ?
Un poème est un dispositif de langage particulier. Quelques-uns des traits qui le différencient des autres objets littéraires, en prose : l’organisation verticale des sons et des sens joints ; la loi selon laquelle tous les sens d’un mot ou d’une configuration de mots sont simultanément vrais, justes et actifs ; le fait qu’une poésie est d’abord composée de syllabes (les mots sont secondaires, ce sont les syllabes qui choisissent les mots dont elles ont besoin pour vivre) ; la strophe comme articulation fondamentale entre la syllabe et le poème dans son ensemble – et comme univers s’éloignant des autres strophes-univers dans l’univers en extension du poème ; etc.
Ces traits sont présents plus ou moins dans tous les autres objets littéraires car ils sont du langage de tous ; dans le poème ce sont des principes structurants, organisateurs des expériences de lecture et d’écriture.
Le poème est un monde de relations, et il est lui-même inducteur de relations entre mondes, lecteurs et textes. Trois.
Ce qu’on appelle poésie est assez flou : en général le poème lui-même plus le nuage des relations dont je viens de parler auxquels s’ajoutent encore toutes sortes d’effets induits, par exemple l’intuition poétique (perception instantanée d’un monde de relations entre univers ordinairement disjoints dans l’expérience), etc. Ce flou et ces extensions du sens du mot poésie sont corrects.

La poésie a-t-elle (ou se doit-elle d’avoir) un but ?
Il lui suffit d’avoir des effets.
Dès que ton poème a un but, on voit le but, le monde de relations est détruit par cette intervention brutale, malpolie, indécente, grotesque. De même si ta vanité et ton nez inquiet dépassent, ils dérangent, on ne voit plus rien d’autre, le flux est perdu. Et ainsi de suite.
La flèche qui touche le cœur de la cible est sans but, dit-on.
.
.
Lire la suite ici


Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :