Skip to content

Ma Desheng, poèmes

décembre 10, 2012


Ouvre la grande porte du ciel
laisse le troupeau regagner la bergerie

ouvre grand tes bras puissants
pour embrasser tous les yeux qui existent

la ménopause de la terre est arrivée
jamais plus n’auront lieu les jours rouge vif
.
.
.
La liberté
.
La liberté liberté liberté liberté liberté liberté liberté…………

Il y a la liberté
Où est la liberté
Pourquoi la liberté
Comment la liberté

La liberté ……..la liberté…………la liberté……………
la liberté………………….la liberté……………………………

Toujours La liberté dans la tête
Toujours La liberté dans l’air
Toujours La liberté dans le ciel
Toujours La liberté dans la terre
Toujours La liberté dans la mer
Toujours La liberté dans la main
Toujours La liberté dans la serrure
Toujours La liberté dans la rue
Toujours La liberté dans la bouche
Toujours La liberté dans l’âme
Toujours La liberté dans le rêve

Il y a la liberté partout Mais
La liberté est souvent perdue Bien sûr
La liberté sont toujours là

La liberté ………….la liberté…………..la liberté……………la liberté

Jamais de liberté
Où trouver la liberté
Oublier la liberté
De quelle couleur est liberté
Quel est le son de liberté
Pourquoi chercher la liberté
La liberté toujours dans mon cœur et dans votre cœur
.
.
.

Le vent

le vent garde ton merveilleux sourire
enchâssé dans une larme d’enfant

le vent traverse l’intimité obscure des forêts
pour caresser la peau du désert

le vent enroule le soleil devant l’aube
puis retourne se jeter dans les bras de la nuit

le vent préfère se donner aux sommets des montagnes
que de dormir à leur pied

le vent décoche les mots du poète
dans le bouclier des amants

le vent attend tes regards brûlants
pour les semer dans l’air limpide

le vent couché sur l’horizon arqué
regarde la lune glisser dans une enveloppe anonyme

le vent s’égare sur la route où tu marches souvent
et recherche des pas qui ne sont pas les tiens

le vent qui a conquis les plus antiques mensonges
s’envole vers un ciel sans étoiles

le vent te tire du sommeil
parce que ta nuit est pleine de rêves interdits

Paris, 2003
Traduction Emmanuelle Péchenart
.
.
.

.
.

.
.
Bibliographie

Recueils

Portrait de MA, éd. Al Dante, Marseille, 2010
Rêve blanc Âme noir, éd. l’Aube, France, 2003
Poésie de paroles, éd. Neige d’août Paris, 2002
Kiwi, éd. AL Dante, Paris, 2002
Vingt-quatre heures avant la rencontre avec le dieu de la mort, éd. Actes-Sud, 1992
Saveur de mots, éd. Gallimard, Paris, 1990
La Porte, éd. Liviana Editrice, Bologne, Italie et ed. Doc(k)s, Marseille, 1986

Anthologie
Poème dans Une Salve d’avenir – l’espoir, Recueil poétique, éd. Gallimard, 2004


No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :