Skip to content

Richard Taillefer, poèmes

décembre 4, 2012


I

Ce n’est pas tout à fait à tort
Si les souvenirs arrivent les soirs d’hiver

Ces instants de lassitudes
Qui annoncent des nuits interminables

Quand le sucre croustille encore dans la tasse à café

Comment était le visage de la mère ?

Il faudra bien
Se débarrasser de nos vieux manteaux
Se rapprocher du feu salvateur

Continuer à consigner les maux
Dans les marges de son carnet de bord
.
.
.

II

Demain

Il faudra ranger les piles de livres
Qui traînent à même le sol et la poussière

Laisser venir à toi
Ces visages qui n’ont déjà plus de visage
Qui te tenaillent la tête

Être à l’écoute
De la grande horloge
Qui trotte et se lave les mains
De ce temps qui te dépasse
.
.
.

III

Peut-être
Que quelqu’un viendra
Ouvrira la porte
Fera quelques signes

Peut-être
Un bout de femme
À la poitrine volontaire
Sous une robe blanche
Au regard étonnamment poupon
T’apportera de beaux croissants
Avec beurre et confiture !

Nous dégusterons des vins capiteux
En nous prélassant sur de hauts oreillers

Dans la confidence de nos peines
Pour étancher les larmes
.
.
.
IV

Tu n’ouvriras pas la TSF
Pour les 5 dernières minutes

Tu termineras la nuit
La pipe à la main
Songeant encore à traverser le monde
Plongé dans la lecture de quelques poèmes

Baudelaire, Artaud, Cadou …

.
.
.

Richard Taillefer
Extraits de « L’éclisse du temps »

.
.

Richard Taillefer est né le 21 avril 1951 à Montmeyan. Fils d’un traminot, il grandit à Marseille où il fait ses études au collège Charpy puis au lycée technique Jean Perrin. Conducteur de train à la SNCF de 1972 à 2001, militant syndical, il est élu délégué du personnel à plusieurs reprises.
Il s’installe à Savigny-le-Temple en 1981 et il y assure la présidence de la maison de la culture Espace Prévert de 1993 à 1998 puis la fonction de maire-adjoint délégué à l’action culturelle depuis 20011.
Cofondateur de la revue Poésimage, il est l’auteur de plusieurs entretiens avec des peintres : Emile Sabouraud, Henri Goetz, Bengt Lindström, Edouard Pignon, Patrick Lipski, Josep Pedrós i Ginestar.

Il participe à de nombreuses autres revues : La sape, Décharge, Cahiers Froissart, Comme en poésie, Jointure, Patrimages, Capital des mots, Intuitions et Les cahiers du charbon blanc.

Œuvres
. Combats pour un amour, Éditions La Pensée Universelle, 1977
. Ombre et lumière, Cahiers Froissart, 1979
. Litanies pour quatre saisons, Cahiers Froissart, 1981
. Au rond point des falaises, Cahiers Froissart (Prix Froissart), 1984
. Corps de papiers, Éditions La Table Rase, 1991
. En un clin d’œil, Éditions Patrimages, 2009
. Jusqu’à ce que tout s’efface, Éditions Dédicaces, 2010
. Des clins de mémoire, Éditions Dédicaces, 2011
. L’éclisse du temps, (à paraître) Editions Dédicaces, 2013

Anthologies
. S’il vous plaît, dessine-moi un poème, Éditions Hauts de France, 1991
. Anthologie 2010, Éditions Dédicaces, 2010
. Poètes pour Haïti, Éditions L’Harmattan, 2011
. Visages de poésie6, Jacques Basse, Tome 6, Éditions Rafael de Surtis, 2012


tn

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :