Skip to content

Israël/Palestine : poème pour la paix

novembre 16, 2012


Selon que l’on soit d’ici, ou de là
y’a-t-il différentes façons
de courir
écrasé par la peur
de ne plus voir
les siens
ainsi que
les pierres
de sa maison
engloutis par la fumée
et les flammes
Selon que l’on soit d’ici, ou de là
es-ce que l’avenir à une façon
différente d’être fracturée
mutilée
sous les gravas
qui ensevelissent le hummus
ou le maklouba
es-ce que le verre
des fenêtres
donnant
sur le soleil
et le ciel bleu
du Néguev
s’insère différemment dans la peau
après une explosion
Selon que l’on soit d’ici, ou de là
Es-ce que le métal
des roquettes ou des missiles
fait plus ou moins mal
quand il s’abat
devant les yeux
quand il frappe la chair
Selon que l’on soit d’ici, ou de là
Es-ce que le sang a une couleur différente
quand il coule
des corps broyés
sur la terre
entre Mer Méditerranée et
Jourdain
Selon que l’on soit d’ici, ou de là
Je ne comprends rien
à ces cris
à ces hurlements
à ces paroles
à ces drapeaux
à ces discours
à ces appels
à la mort
.
.
ChristopheBregaint@poesiemuziketc

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :