Skip to content

Montolieu. Présentation de la collection de poésie PO&PSY

novembre 14, 2012
Source : ladepeche.fr 11/11/2012



À la librairie La Lettre volée se sont retrouvés, l’espace d’un week-end, artistes, auteurs, traducteurs de la remarquable collection de poésie Po & psy et le public nombreux venu assister à ces premières rencontres. Laure Cowen recevait Danielle Faugeras, codirectrice de la collection créée en 2008 aux éditions de sciences humaines Erès à Toulouse. Car l’humain est au cœur de ce vaste projet dont l’enjeu central est de donner accès à des œuvres poétiques variées qui sont autant d’expériences de vivre en poésie. Six encres, traces d’arbres, d’Alexandre Hollan étaient exposées à la librairie comme des formes emblématiques de l’art du visible aux limites du reconnaissable. Ainsi l’œuvre photographique de Nadine Cabarrot, les aquagrammes comme ces joncs, une trace calligraphique sur le Mekong. Les poètes présents (Claudine Bohi a lu des extraits de «Avant les mots»). Questionnement aussi de la langue avec Tayebeh Hashémi et Jean Restom Nasser, traducteurs de la poésie persane d’Abbas Kiarostami, d’Alireza Roshan et de Sohrah Sepehri et animateurs pour ces rencontres de deux ateliers de traduction à La Forge de Montolieu. La projection du film d’Abbas Kiarostami «Où est la maison de mon ami» a réuni au foyer Jean-Guéhenno tous les curieux de poésie charmés par les intermèdes musicaux originaux du joueur de oud Hossein Rad. Danielle Faugeras, traductrice, a offert avec la complicité et les voix de la compagnie L’Albatros, un voyage géographique et temporel au fil des langues hispanophones avec Antonio Porchia et Federico Garcia Lorca, italophones avec la découverte de Paolo Universo et japonophone avec la lecture du livret d’Issa au titre parlant «Pas simple en ce monde d’être né humain». Po & psy, c’est aussi des formes brèves, des enveloppes colorées servant d’écrins à ces recueils des inédits (Ce sauvage de Guillevic). le premier titre de la nouvelle collection Po & psy «In extenso», de Jacques Ancet. Les travaux de l’infime à découvrir ainsi que tous les titres à La Lettre Volée et ailleurs.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :