Skip to content

Menaces sur le Printemps des Poètes (synthèse 2)

novembre 14, 2012

Source : Les armes secrètes de la poésie



Après la pétition – que vous pouvez aller signer ici – lancée jeudi 8 novembre pour sauver le Printemps des Poètes et qui a déjà atteint plus de 3500 votes à cette heure, la presse semble enfin prendre le relai de la résistance organisée sur les sites, blogs et pages Facebook. 

D’où cette deuxième synthèse avec <recueil de liens vers les principaux éléments du dossier. Elle sera enrichie au fur et à mesure, comme la première synthèse de début octobre.  

Samedi 10 novembre : Le directeur de cabinet de Vincent Peillon évoque un fonds de solidarité pour de nombreuses associations mais en exclut explicitement le Printemps des Poètes pour des raisons de justice… Association : Un million d’euros de fonds de solidarité exceptionnel

Mardi 13 novembre Le site ActuaLitté, décidemment l’un de ceux qui ont le mieux couvert le sujet, reproduit l’intégralité de la lettre ouverte de Francis Combes à François Hollande : Monsieur Hollande, la poésie est-elle considérée comme un luxe ? Du coup la question est maintenant à l’Elysée… 

Mardi 13 novembre : le site du Nouvel Observateur évoque la lettre de Francis Combes, l’appel du collectif Orphée et les remous suscités par l’arrivée de la nouvelle équipe à la Maison de la Poésie de Paris. L’article se clôt sur la nouvelle position de la mairie de Paris qui assure maintenant que la Maison de la Poésie « conservera son nom« . Dont acte. 
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :