Skip to content

Maram al-Masri : Habitante de la Terre

novembre 14, 2012


Maram al-Masri, née en 1962 à Lattaquié en Syrie, est incontestablement une voix qui compte et une poétesse reconnue dans l’univers de la poésie arabe. En effet, son recueil Cerise rouge sur carrelage blanc, publié en 1987 à Tunis, reçoit un formidable accueil de la part de la critique des pays arabes, et en 1998, le Prix du Forum culturel libanais, qui récompense la création littéraire arabe, lui a été décerné. Sa poésie ne se limite pas à la sphère des pays de langue arabe : outre le français qu’elle maîtrise parfaitement, ses poèmes sont traduits dans de nombreuses langues (allemand, anglais, italien, espagnol, serbe, corse, ou encore turc). En 2007, elle obtient le Prix de poésie de la Société des Gens de Lettre, avec son recueil Je te regarde, prix qu’elle partage avec Bruno Doucey.
En 2008, les Editions Seghers ont publié en édition bilingue son recueil Je te menace d’une colombe blanche d’où sont extraits les 32 poèmes qui composent cet album, interprété en français et en arabe. Ces textes, interprétés par l’auteur lui-même pour la langue arabe et par la comédienne Céline Liger pour le français, sont ponctués ou accompagnés d’extraits musicaux.
.
.

.
.
.
Extraits musicaux ici :Sous la lime

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :