Skip to content

Pamphlet contre la mort, la poésie révoltée de Charles Pennequin

octobre 25, 2012

Source : Toutelaculture



Poète, performeur et lecteur impressionnant de ses textes, Charles Pennequin propose avec son nouveau texte, « Pamphlet contre la mort » une litanie bruissante depuis les tréfonds déroutants du cerceuil.

Dans un texte jouant avec virtuosité sur les sonorités des mots, à travers des fragments en prose et des éclats de vers, tout à tour colériques, résignés ou méditatifs, Charles Pennequin fait le tour des parois de la mort et de la vie. Une écriture du désastre donc, qui cogne contre le vide de l’absurde. Mais le texte embrasse des registres si divers et parfois si populaires qu’ils insufflent un mouvement contagieux et des images irrésistiblement vivantes à cette méditation sur la mort. Politiquement engagé contre sa propre finitude, le poète semble tirer une énergie inépuisable de sa révolte réjouissante.

Charle Pennequin, « Pamphlet contre la mort », POL, 192 pages, 15 euros. Octore 2012.

« Il n’y a jamais eu des avancées dans l’identité. il n’y a eu que des reculades, à mois que ça ne soit des ruades identitaires. il n’y a eu que ça, comme des rages de dents. il n’y a eu que des poussées identitaires, comme des poussées de fièvre. il n’y a jamais eu de progrès ni de révolution sur ce plan là. pas de lendemains qui chantent, ni de pensées pour le jour. tout cela est de la pure invention« . p; 122

Blog de Charles Pennequin.



le 25 octobre 2012 Par yael – categories : Littérature, poésie – vu 50 fois
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :