Skip to content

Biennale internationale de poésie du 12 au 24 octobre Les Ailleurs, c’est ici et maintenant !

octobre 12, 2012

Source : L’Union Presse 12/10/2012


La biennale des Ailleurs commence ce soir dans la ville de Rimbaud. Poètes et artistes de la parole et du mot vont se croiser pendant une douzaine de jours.

CETTE année, les Ailleurs sont passés en mode « biennale ». En décalage d’un an par rapport au Festival mondial des marionnettes, ce qui devra permettre de leur donner un poids plus important. Mais on ne parle plus de « festival » des Ailleurs. La manifestation s’est rebaptisée : Biennale internationale de poésie Les Ailleurs. Elle est censée donner une idée de la création poétique contemporaine en balayant un large spectre de styles (jusqu’au slam, au hip-hop), de paysages (jusqu’au Tibet notamment avec le retour de Jangbu), sans oublier le jeune public.
Coup d’envoi ce samedi avec une soirée de lectures à l’auditorium du Musée de l’Ardenne centrée autour de Vénus Khoury Ghata, poétesse d’origine libanaise récompensée par le prix Goncourt de poésie en 2011.
La BIP de Charleville-Mézières 2012 va durer douze jours, du 12 au 24 octobre, avec cependant quatre jours de « temps forts » du 18 au 21 octobre. Tous les événements seront en accès gratuit sauf le spectacle de Jacques Wéber au théâtre (18/10) et le concert de Youssoupha (20/10).

La nouvelle « gueule » de Rimbaud
A signaler que Les Ailleurs sont aussi le déclencheur de deux résidences de création. Une avec le Tibétain Jangbu qui revient à Charleville-Mézières pour la deuxième fois cette année. Une avec le plasticien français Pierre Zanzucchi qui prépare actuellement une sculpture monumentale à installer bientôt sur la place Ducale (vous en saurez plus dans un prochain article).
Deux partenariats importants sont à mentionner : l’un avec la Maison de la poésie de Namur, l’autre avec l’association Passages de Strasbourg. En plus, bien sûr, des collaborations habituelles avec les forces vives locales : la Société des Ecrivains Ardennais, Les Amis de Rimbaud, FLap, Talents de Rue, Poètes vos papiers !, le Théâtre d’Ern, les Rémois de la Cie Slam Tribu, etc.
Et puis, le meilleur pour la fin : l’étincelle de ces Ailleurs, Arthur Rimbaud, n’est pas oubliée. Son visage figure même sur les toutes affiches et les tous les dépliants. Mais un visage durci, amaigri, vieilli, et nettement plus mature que la traditionnelle image d’ado boudeur extrapolée du portrait photo de Carjat qui fait tourne en orbite terrestre depuis des décennies. Cette nouvelle « gueule » moins glamour de Rimbaud est de la main du peintre Ernest Pignon-Ernest dont l’image en pied du poète baroudeur, veste entrouverte et besace sur l’épaule, est connue depuis 1978.
L’artiste est même déjà venu la coller sur les murs de Charlestown, puisque le collage urbain a longtemps fait partie de sa pratique artistique. Cet Arthur aux pommettes plus saillantes, Ernest Pignon-Ernest l’a dessiné spécialement pour les Ailleurs 2012 à la demande d’Alain Tourneux, le conservateur des musées de la ville. Un joli cadeau.
Patrick FLASCHGO


No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :